jeu. Déc 2nd, 2021
assurance

Dans une ville comme Bruxelles où la situation économique ne cesse de s’accroître à vue d’œil, vous devez comprendre que votre pension une fois retraitée ne vous permettra pas de conserver votre niveau de vie actuel. Un contrat d’assurance vie serait plus intéressant en termes de placement.

Son principe de fonctionnement est basé sur l’épargne. Le souscripteur de l’assurance verse une prime selon les conditions négociées au préalable. En cas de décès ou à la date d’échéance du contrat, le capital sera versé au bénéficiaire mentionné.

Ce placement présente des avantages et est conditionné par des règles bien distinctes. Pour plus d’informations, voici les points essentiels à savoir sur l’assurance vie à Bruxelles.

Quand prend fin l’engagement dans une assurance vie ?

En général, ce type d’assurance est souscrit à très long terme (entre 60 à 65 ans). Pourtant, avant toute inscription, la durée assurance vie est une question fondamentale. Sachez que ce secteur offre beaucoup de souplesse selon les besoins du souscripteur.

La loi ne prévoit pas une durée exacte dans le cadre d’un contrat d’assurance vie. La fin intervient lors du décès de l’assuré, ou en cas de butoir prévu si le souscripteur est toujours en vie. Habituellement, la clôture du contrat entraîne le versement su capital aux bénéficiaires désignés ou à l’assureur.

Les gens ont tendance à souscrire à ce type d’assurance vers la quarantaine, suite à une prise de conscience subite. Quant à la durée, il est dans l’intérêt de l’épargnant de s’engager sur une durée de 8 ans ou plus afin de bénéficier pleinement de la fiscalité avantageuse de cette assurance. Mais encore, compte tenu des frais de gestion, l’assuré doit raisonner à moyen terme.

hommage a l'assurance

Comment choisir la durée ?

L’avantage fiscal ne doit pas être la seule motivation pour souscrire une assurance vie. Aussi, le choix de la durée du contrat devra entièrement dépendre des objectifs du souscripteur. Elle est tout aussi efficace que ce soit pour préparer un achat immobilier en quatre ans, ou pour compléter une future retraite à prendre dans trente ans. L’intéressé est libre d’adapter l’allocation du capital de son contrat selon ses besoins et leur horizon de temps. Les cas suivants peuvent faire office de référence si nécessaire.

Si le but est de profiter pleinement de la rémunération d’un fonds en monnaie courante, les placements à court terme peuvent être plus intéressants. Si au contraire, vous pensez aux supports en unités de compte (investis en actions, obligations …), le long terme garantit un meilleur rendement permettant d’améliorer la performance globale d’un contrat d’assurance vie. C’est l’idéal quand on n’est pas souffrant et que l’on pense avoir du temps devant soi.

La durée peut également être choisie pour amortir ses frais d’entrée. Ces derniers sont prélevés à chaque versement de nouvelles sommes dans le contrat. Le montant varie de 2 à 3% (ou même plus) du montant des versements du souscripteur. Dans le cas où les rendements des fonds sont faibles, il devra tenir compte de ces frais pour évaluer la durée minimale de son investissement.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *