dim. Jan 23rd, 2022

Le BIM logiciel continue d’avoir le vent en poupe dans le domaine de la construction. Malheureusement, encore peu d’individus savent réellement ce qu’il signifie et encore moins ce qu’il implique. Dans cet article seront développés les avantages et le mode de fonctionnement du BIM.

L’intérêt d’utiliser le logiciel BIM pour l’architecture

Le BIM représente la base de données d’un bâtiment. Il compile l’ensemble des informations fiables durant le cycle de vie de l’infrastructure : de la conception à l’exploitation/maintenance, en passant par la démolition. Concernant les maquettes numériques, elles constituent une reproduction digitalisée des caractéristiques physiques, techniques ou fonctionnelles d’un édifice. Elles sont produites par des entreprises et des maîtres d’œuvre, pour ensuite être assemblées par un BIM Manager. Une maquette renferme un modèle virtuel 3D paramétrique. Ce dernier recense, d’une façon structurée et intelligente, toutes les données alphanumériques d’un projet. D’autre part, cet outil collaboratif a de multiples avantages, et ce, à chaque étape d’un projet.

Avant tout, il apporte du changement dans la manière de travailler des architectes, des maîtrises d’ouvrage, des entrepreneurs et des ingénieurs. En effet, il favorise une collaboration optimisée et efficace entre les différents intervenants. En plus, grâce à toutes les données recensées dans le BIM, il est possible d’avoir une estimation du coût en temps réel. En clair, le maître d’ouvrage peut vérifier immédiatement les incidences budgétaires après une modification de conception. Donc, le BIM assure une optimisation de la gestion et des coûts. Aussi, il permet de visualiser, en temps réel, toutes les ressources nécessaires à chaque phase du projet. Cela facilite les livraisons (ou les commandes) des équipements. Enfin, la modélisation des informations aide à bâtir des infrastructures écoresponsables et économiques.

Projet architectural : mode de fonctionnement du BIM

Le BIM ou Building Information Modeling est aujourd’hui une nécessité pour les entreprises du bâtiment. Il s’agit d’un outil complet à utiliser dès la conception architecturale jusqu’à la construction. Il existe 4 niveaux de maturité d’application du BIM. Le niveau 0 représente l’absence de collaboration entre les différents protagonistes. Les échanges d’informations s’effectuent principalement sur papier ou par voie électronique. Le niveau 1 constitue le premier pas vers le processus de travail collaboratif. Cette étape se caractérise par le mélange entre les logiciels de CAO 2D (pour dessiner les plans) et les maquettes numériques 3D (pour la partie conception). Au stade 2, les intervenants créent une maquette numérique commune de l’édifice à ériger.

Concernant le niveau 3, la coopération entre les acteurs est totale. Par ailleurs, il existe plusieurs types de logiciels BIM, à commencer par la modélisation 3D. Ce programme crée une représentation tridimensionnelle d’un modèle via des outils de modélisation intelligents. Viennent ensuite les visionneuses BIM. Ces dernières permettent de voir les projets engendrés par les logiciels de modélisation. En même temps, elles facilitent l’accès aux informations contenues dans les modèles. La planification de chantier est un autre logiciel BIM couramment appliqué. Il permet de respecter les délais d’exécution et de détecter en amont les éventuelles erreurs. Enfin, il y a les logiciels de budgétisation et de mesure. Ils sont conçus pour estimer les coûts à chaque étape du projet.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *